Sortir de sa villa Marrakech et découvrir Todra

mira36adm Voyage et Loisir

 

La ville de Marrakech et ses environs offre aux touristes de nombreuses possibilités. Ils peuvent certes profiter de la tranquillité d’une villa Marrakech en visitant la ville, ainsi que les bâtiments qui la composent mais la plupart des touristes optent aussi pour un séjour atypique aux abords de la ville de Marrakech. De cette manière ils peuvent effectuer des activités sportives et découvrir le Maroc authentique. En dehors de la villa Marrakech, l’on peut découvrir les gorges, la vallée et l’oued de Todra.

Les gorges et la vallée de Todra

Les gorges de la région de Todra, sont en réalité des falaises profondes qui font environ 300 mètres et qui sont assez étroites. Pour visiter les gorges de Todra, une voiture basique permet d’avancer au cœur des gorges, car l’on y retrouve une route désenclavée qui mène à une rivière. Ensuite le chemin est fait de terre et de cailloux. À la base de la plus haute falaise, l’on retrouve des restaurants mais aussi un hôtel pour que les visiteurs puissent se loger et se restaurer. Les touristes partent de ce point pour débuter leurs randonnées et leur escalade jusqu’au sommet de la falaise. Quant à la vallée de la todra, il s’agit d’un oasis qui a l’air d’un ruban de verdure déroulé au milieu de la région désertique sur près de 20 kilomètres de longueur et 1 à 2 kilomètres de largeur. La vallée s’étend au nord jusqu’au Grand Atlas, à l’est, jusqu’au Jbel Saghro, au sud jusqu’au jusqu’à la vallée de l’oued Imider.

L’oued de Todra

L’oued de Todra appartient à l’ensemble des oueds du Chéris, selon la zone que cet oued traverse, il s’appelle ferkle ou Todra avant de terminer dans le chéris. L’oued Todra vient du Grand Atlas et tire sa source de plusieurs points d’eau, ce qui en résulte qu’il ne manque jamais d’eau. L’eau de l’oued Todra est claire et agréable lorsqu’on la boit, son eau inépuisable sert à irriguer les plantations qui se trouvent tout autour. Il coule au milieu d’une tranchée mesurant 1000 mètres de large, tout au bout on retrouve des palmiers qui matérialisent le centre de l’oasis. Pendant la période de fonte des neiges, l’oued Todra devient puissant et déborde à testafit. Pendant quelques jours de l’année, l’oued Todra et l’oued ferkla forment une même rivière. Les habitations que l’on retrouve dans la Todra n’ont pas beaucoup changé depuis le temps, elles constituent un important patrimoine architectural pour le pays. Les habitations s’imbriquent sans difficulté dans le paysage autour. Dans la Todra on compte approximativement 40 ksars et kasbahs qui ont des dimensions différentes. Toutefois le style de vie est pratiquement le même pour l’ensemble des habitants. Les habitations se retrouvent principalement le long des différentes rives de l’oued Todra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*